Enquêtes pour le secteur de l’éducation

Enquêtes pour le secteur de l’éducation

Les enquêtes sont un outil précieux dans de nombreux secteurs d’activité. Dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la formation, elles peuvent s’adresser tant au personnel de l’établissement qu’aux élèves et étudiants, passés, présents ou futurs.

Cependant, pour être efficaces et véritablement utiles tout en respectant un budget raisonnable, elles doivent être menées par des professionnels aguerris dotés des techniques appropriées.

Les enquêtes dans l’enseignement supérieur et l’éducation

Le secteur de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation est très particulier. Les acteurs sont en effet des établissements publics et privés, et ses « clients » sont des étudiants et élèves, mais aussi leurs parents.

Les enquêtes auprès d’anciens étudiants et alumni

Ces enquêtes recueillent des avis et des informations auprès d’anciens élèves d’un établissement. Elles sont généralement centrées sur deux thématiques principales :

  • Leur perception de l’établissement et de ses enseignants
  • Leur parcours ultérieur, en particulier en matière d’insertion professionnelle.

Ce type d’enquêtes permet à un établissement d’enseignement supérieur privé d’obtenir un retour de ses « clients » et ainsi d’améliorer la qualité du service qu’il propose.

Mais il permet aussi de connaître la nature et la qualité de l’insertion professionnelle de ses anciens étudiants, qui reste son principal objectif, et d’adapter ses enseignements et ses activités pour améliorer cet indicateur fondamental.

Celui-ci est en effet l’une des principales informations scrutées par les futurs élèves et leurs familles.

Les enquêtes auprès des étudiants

Celles-ci sont encore plus centrées sur la satisfaction des étudiants actuellement présents dans l’établissement, puisqu’il ne peut être question d’insertion professionnelle. Elles visent à ajuster ce qui peut l’être à court terme pour que les élèves se sentent bien au sein de l’école.

Leur intérêt réside aussi dans le fait qu’elles démontrent l’attention que porte la direction à l’opinion des étudiants, qui se sentent ainsi écoutés et valorisés, ce qui est positif pour l’image de marque de l’école.

Les enquêtes internes pour les établissements

Un établissement d’enseignement peut aussi trouver un intérêt à réaliser des enquêtes auprès de son personnel, en particulier auprès des enseignants et intervenants. Ceux-ci sont en effet des éléments cruciaux qui, dans un secteur privé concurrentiel, doivent être fidélisés.

Les enquêtes permettent de valoriser leur opinion et d’améliorer leur perception de l’établissement ainsi que leurs conditions de travail, afin de les inciter à s’inscrire dans la durée.

Comment réaliser une enquête dans le secteur de l’éducation ?

La méthode et les moyens de l’enquête doivent être bien pensés pour que celle-ci soit efficace.

La méthode : cadrage et questionnaire

Deux points sont particulièrement importants : le cadrage et le questionnaire.

Le cadrage

Le cadrage est essentiel pour deux raisons :

  • Il permet d’obtenir des réponses précises, correspondant aux points que l’entreprise cherche à évaluer, et qui seront donc facilement exploitables
  • Il évite de soumettre un questionnaire trop long, qui découragerait de répondre, ou de le soumettre à des personnes non concernées par les questions.

Il est donc important de bien définir ce que l’on cherche à évaluer, auprès de qui, en combien de temps, etc.

Le questionnaire

Quant au questionnaire, son contenu sera la résultante directe du cadrage.

Les questions correspondront aux points identifiés comme étant à évaluer et seront adaptées au type de personnes auxquels elles s’adressent.

Les moyens de l’enquête

Il existe différents moyens de réaliser une enquête dans le secteur de l’enseignement supérieur, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.

L’emailing

C’est le canal le plus simple.

Il présente l’avantage d’un coût réduit. En revanche, l’absence de contact direct entraine un taux de réponse incertain. De plus, il implique un manque de maîtrise sur la représentativité de l’échantillon interrogé.

Le face-à-face

Mener une enquête par des entretiens physiques en face-à-face permet d’établir un contact direct  et de recueillir des informations particulièrement qualitatives. En revanche, le coût de cette méthode est élevé et expose au risque de se détourner du questionnaire établi.

Le téléphone

L’enquête téléphonique peut sembler être le compromis idéal. Son principal avantage est le contact direct avec les personnes interrogées. De plus, elle permet une maîtrise permanente de la représentativité de l’échantillon.

Son coût est moyennement élevé, mais elle est très chronophage. Le plus souvent, les entreprises ont tendance à faire appel à un call center externalisé.

Le chatbot vocal, nouvel outil de l’enquête

Une nouvelle méthode d’enquête téléphonique a récemment été conçue par Bob-le-Bot : le chatbot vocal, aussi appelé agent conversationnel ou voicebot.

Le voicebot est un logiciel informatique capable d’échanger oralement avec un être humain, grâce à l’intelligence artificielle, au traitement automatisé du langage naturel et à une voix artificielle.

L’utilisation d’un voicebot permet de bénéficier des avantages de l’enquête téléphonique sans ses inconvénients. En effet, elle implique des coûts considérablement réduits, et ne mobilise que très peu de ressources humaines.

Réussir son accueil téléphonique n'est pas si difficile avec de bons conseils !

Vous n'aurez jamais une deuxième chance de faire bonne impression !

  • Les 6 vraies bonnes pratiques
  • Les KPI indispensables
  • Internaliser ou Externaliser ?
  • L'intelligence artificielle et l'accueil téléphonique

Je télécharge maintenant !

Contactez-nous.



Obtenez (ENFIN) de vraies réponses à vos besoins pour votre établissement d'enseignement


Téléchargez maintenant notre catalogue de prestations !









Je partage

Social addict ? Nous aussi !